Publié par : AéroClub-LFBX | 28/08/2018

Direction Belle Ile et Ouessant pour les jeunes brevetés de l’aéroclub de Périgueux-Bassillac

La préparation de l’avion à Périgueux

Voyage vers les îles du Ponant

Périgueux -> Belle-île -> Ouessant

Raconté par Maxime L

L’été est toujours le moment idéal pour voyager en avion. La météo est souvent de la partie et les terrains du bord de mer ne désemplissent pas. Ayant dans la tête le projet de réaliser une grande navigation depuis longtemps, Tanguy et moi décidons de passer à l’action. Très vite, nous privilégions les côtes bretonnes et Belle-île/Ouessant semblent les destinations idéales pour ce périple.

Après plusieurs semaines de préparation, nous décollons de Périgueux vers 08h30 le samedi 18 août pour atteindre Belle-île en milieu de matinée. Je serai commandant de bord pour ce vol et nous montons à 6500 pieds dans un air calme et peu de trafic sur notre route. A cette altitude nous apercevons les grands repères du parcours de loin et Tanguy photographie de splendides panoramas.

Vers 10h30, atterrissage à Belle-île. L’accueil des usagers de l’aéroclub et du personnel du terrain est très chaleureux et 2 vélos loués à l’avance nous attendent sur le parking. Après un rapide passage par Bangor, nous mangeons sur les quais à « Le Palais » pour finir par le Port Coton et ses falaises majestueuses en début d’après-midi. Après avoir pris les derniers messages météo de Brest et Lorient, nous décidons de partir pour Ouessant vers 16h30. Direction Quiberon pour le premier point tournant puis nous survolons l’île de Groix en finissant par la pointe du Raz. Le transit maritime vers Ouessant est alors entamé et nous redoutons l’arrivée sur l’île connaissant les caprices de la météo bretonne. Nous sommes alors très surpris d’avoir l’île en visuel depuis nos 4500 pieds dégagée de nuages et semblant attendre notre arrivée. La plateforme, grâce à son bitume de couleur blanche due au sel marin, est visible de loin. L’approche au-dessus des vagues est spectaculaire et nous nous posons sans encombre très fiers d’avoir atteint notre destination finale.

Nous serons seuls sur le parking du terrain où nous attachons solidement le C172 avant de monter sur nos vélos qui, là encore, nous attendent au pied de la tour. Nous roulons jusqu’à « Chez Jacky » hôtel dans lequel nous passerons la nuit. La soirée est studieuse : briefing pour le vol du lendemain, vérification des derniers NOTAMS et de la météo qui s’annonce idéale.

Le dimanche, surprise au réveil : des entrées maritimes ont bouché le ciel ouessantin et Brest prévoit un plafond ne dépassant pas les 600 pieds pour le reste de la journée. Nous sommes confiants pour un dégagement dans l’après-midi et nous entamons notre tour de l’île. Les paysages côtiers sont toujours splendides et nous apprécions particulièrement le phare du Creac’h et la pointe de Cadoran. Nous entrevoyons quelques éclaircies et nous nous rendons plusieurs fois à l’aérodrome mais les nuages ne nous permettront jamais de décoller, même dans la soirée. Nous faisons alors marcher l’assurance FFA pour la nuit d’hôtel en espérant repartir le lendemain, en sécurité.

Ouessant -> Vannes -> Périgueux

Raconté par Tanguy G

Notre désillusion est grande devant le brouillard dense qui recouvre l’île le lundi matin. Nous attendrons toute la matinée dans l’aérogare de la finistair en compagnie de l’agent AFIS (aussi jardinier, pompier, agent de piste …) qui nous tiendra gentiment compagnie jusqu’au départ. Puis, d’un coup, en 10min, le brouillard se dissipe et laisse place à des éclaircies et de franches trouées dans le ciel. C’est le moment de partir et de quitter cette magnifique île bretonne. Je m’installe aux commandes et après 5 min de chauffe, nous voilà en l’air. Nous passons au-dessus de quelques petits nuages et nous nous retrouvons au-dessus de la couche au niveau 75 avec une super visibilité, alors que, comme nous le signale la contrôleuse, les conditions météo à Brest sont minables. Nous avions prévu au départ de faire le plein à Lannion, ce qui va s’avérer totalement impossible car nous ne pouvons pas passer en dessous de la couche. Ce n’est pas grave, les réservoirs sont encore bien remplis donc nous partons en direction de Vannes. En approchant de ce terrain, nous avons de la chance, nous pouvons passer en dessous de la couche et nous poser sans problème.

Nous sommes très bien accueillis sur ce terrain, où nous mangeons rapidement avant de redécoller pour Périgueux. On trouve de nouveau une trouée pour passer au-dessus de la couche et nous revoilà en route pour Périgueux. Nous contactons la fréquence d’approche de Nantes pour transiter dans leurs espaces et au niveau de la ville de Nantes, le contrôleur nous informe que les zones militaires de Cognac sont actives et que nous allons devoir les contourner. Avec l’aide du contrôleur, nous faisons donc un direct sur Poitiers avant de transiter dans un couloir aérien vers Cognac puis nous reprenons enfin notre route sur Périgueux. Et 2h45 après avoir décollé de Vannes, les roues de notre Cessna foulent enfin le tarmac de Périgueux et nous avons des souvenirs plein les yeux.

Cette navigation nous a appris beaucoup de choses, à la fois sur la préparation d’un très long vol mais aussi sur la prise de décision, qui est très importante en aéronautique.

Les Sables d’olonne

 

 

 

 

 

Ile de Noirmoutiers

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Finale à Belle Ile

 

 

 

 

 

 

La balle à belle ile

 

 

 

 

 

Les pointes rocheuses à Port Coton

 

 

 

 

 

 

Ile de Groix

 

 

 

 

 

Pointe du Raz

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pointe de Cadoran sur Ouessant

 

 

 

 

 

Ouessant

 

 

 

 

 

 

L’équipage Maxime et Tanguy

 

 

 

 

 

Le retour au niveau 75 au dessus de la couche

 

 

 

 

 

 

Toujours au dessus des nuages

 

 

 

 

 

 

Les nuages se morcellent à l’approche de Périgueux

 

 

 

 

 

 

De retour à Périgueux

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :