Un Bréguet XIV fait escale pour ravitaillement à Périgueux.  Le Breguet XIV était un biplan français utilisé pendant la Première Guerre mondiale comme avion de reconnaissance ou bombardier : il était sans doute le meilleur bombardier moyen du conflit, en étant notamment l’appareil biplace le plus rapide. Il reste célèbre surtout pour avoir participé à l’épopée de l’Aéropostale aux mains de pilotes comme Mermoz, Daurat, Saint Exupéry et Guillaumet.

On a bien pensé le garder à Périgueux, car il avait toute sa place parmi les avions de collection déjà présent sur notre aéroport, mais l’assentiment du pilote n’a pas été obtenu. Il nous reste quelques photos pour en profiter de cet avion de légende.

Bréguet 14

 

 

 

 

 

Bréguet 14

 

 

 

 

 

Bréguet 14

 

 

 

 

 

Bréguet 14

Publicités

L’aéroclub de Périgueux-Bassillac lance l’opération « Bienvenue à bord » (des avions) le week-end du 9 et10 juin prochain (horaires; 10h00 à 19h00).

Au programme de ces 2 journées d’animations:

  • présentation des activités de l’aéroclub au profit du public, les vols de découverte du pilotage ou de notre magnifique Périgord, les journées détente avec les comités d’entreprises,
  • simulateur de vol (comme si on était à bord d’un avion de l’aéroclub)
  • présentation de l‘école de pilotage avec les formations au Brevet d’Initiation Aéronautique (BIA), le brevet de base (BB) et la licence de pilote privé (PPL),
  • information sur les activités pédagogiques au profit des scolaires ou des enfants en centre de loisirs,
  • présentation en statique et en vol des avions de collection présents sur l’aérodrome.
  • espace détente pour les enfants avec les avions à pédales de l’aéroclub.

Vous pourrez profiter de ces 2 journées pour faire un vol à bord des avions de l’aéroclub: exemple le tour de l’agglomération de Périgueux pour 3 personnes au tarif de 68€00.

Vous pouvez dés à présent réserver votre vol au: 06 80 93 57 84

Le simulateur de vol

 

 

 

 

Le Cessna 172 au dessus du Périgord

 

 

 

 

 

 

le-hangar de l’aéroclub

 

 

 

 

 

 

C’est chouette ces avions à pédales

 

 

 

 

 

 

Décollage du stearman jaune

 

 

 

 

 

 

Un vol du Boeing Stearman à l’occasion des journées « Portes Ouvertes »

 

 

 

 

 

 

 

Le départ d’un vol

 

 

 

 

 

Les passagères de Richard

Un lieu insolite pour présenter une nouvelle voiture aux habitués d’une célèbre marque avec le groupe Patrick Launay. Les locaux de la société « Cavok Aéro » situés à proximité de l’aéroclub de Bassillac et sur l’aéroport de Périgueux ont servi de décors le temps d’une soirée. Mise de l’éclairage, de la scénographie, d’une sonorisation adaptée, des traiteurs et puis le show peut commencer…

Il manque un peu de cachet par rapport à la suite…

 

 

 

 

 

 

les jongleurs

 

 

 

 

 

 

Et si on jouait au foot

 

 

 

 

 

 

la présentation de la voiture cachée

 

 

 

 

 

 

La présentation de la voiture cachée

 

 

 

 

 

 

Invitation au voyage

 

 

 

 

 

 

 

Et si on continuait avec une vidéo..

Voici l’objet caché

Maxime, c’est le premier candidat issu de l’aéroclub de Périgueux-Bassillac à tenter sa chance pour le Hop Tour des jeunes pilotes.  Arrivé à l’aéronautique dés 13 ans par la petite porte du BIA, (Brevet d’initiation Aéronautique), il a toujours été assidu et motivé tout au long de sa formation de pilote. Breveté à 17 ans, il s’entraîne régulièrement et ne loupe aucune occasion pour perfectionner son pilotage.

Il mérite tout notre soutien pour sa participation à ce tour aérien, au cours duquel, il défendra dignement les couleurs de notre Périgord. Mais, avoir un avion et un pilote qui vantent les atouts touristiques, gastronomiques, économiques de la Dordogne tout au long de chaque étape est une action de communication originale, qui touche le public, notamment lors des meetings associés à ce tour aérien.

Participer à ce Hop Tour des jeunes pilotes, n’est gratuit et nécessite un budget de l’ordre de 5 000€.

Maxime a ouvert une cagnotte (qui ne sera validée qu’à l’inscription définitive au tour aérien), mais afin qu’il
puisse justifier son budget, vous pouvez valider dés à présent votre aide.

Le lien vers la cagnotte Leetchi de Maxime :

D’autre part, l’aéroclub participe à cette cagnotte, ainsi pour tout bon de vol d’une durée de 30 minutes acheté jusqu’au 31 mai la moitié sera reversé à Maxime (par exemple un vol pour 2 à 87€, 43€50 reversé à Maxime, idem pour un vol pour 3 à 99€, reversé 49€50).

D’autre part cette opération est ouverte au sponsoring ou partenariat par l’intermédiaire de la FFA (Fédération Française Aéronautique) C’est association d’intérêt publique qui ouvre droit aux réductions de l’impôt. C’est donc une possibilité pour votre entreprise ou celles de vos connaissances. N’hésitez pas à me contacter pour en parler et définir les modalités de participation.

mail : jeanclaude.truffy@wanadoo.fr – portable: 06 80 93 57 84.

Brochure du projet aérien de Maxime: BROCHURE-Maxime

Dossier de partenariat FFA: 3_HTJP_2018_dossier_Partenariat_LAFFERRIERE_PDF

Vidéo de Maxime:  Ma passion du vol 

La page Facebook de Maxime: 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous avez peut-être aperçu sur des chaines de télévision le spot publicitaire  de Fédération Française Aéronautique vantant que » le pilotage sera toujours de votre âge« . Venez nous rejoindre à l‘aéroclub de Périgueux-Bassillac et retrouver l’une des 600 écoles de pilotage de France comme l’indique cette vidéo. « Passer votre brevet de pilote »

N’hésitez pas à vous renseigner, les instructeurs de notre association, vous ferons découvrir au cours d’une première leçon de pilotage les sensations du vol et le maniement des commandes de vol.

Profitez de ces premiers jours de beau temps pour prendre rendez-vous: contact: 06 80 93 57 84.

Ce n’est pas tous les jours que des pilotes de l’aéroclub de Périgueux-Bassillac réalisent une telle navigation avec un avion de tourisme en l’occurrence notre Cessna 172. Me direz-vous, il est équipé d’un GPS et d’un pilote automatique, mais il y a toute la gestion des communications radio, notamment dans les zones de la région parisienne par exemple. Une belle expérience et un reportage photos à suivre sur ce lien: Périgueux-Namur

Le trajet-Périgueux-Namur

Il n’y a pas que le plaisir et la passion du vol à l’aéroclub de Périgueux-Bassillac. Il faut de temps en temps penser à l’entretien du club house et des abords pour que cet équipement reste accueillant. Alors en ce samedi, profitant de la fraîcheur matinale, une équipe de bénévoles a taillé les haies, tondu les pelouses, aspiré les poussières, lavé vitres et terrasses, sans oublier le lavage des avions et le balayage du hangar.

coté-vitres-et-terrasse

 

 

 

 

coté-jardin

 

 

 

 

coté-jardin

 

 

 

 

le-ménage-intérieur

 

 

 

 

 

Equipe de nettoyage

 

 

Comme d’habitude, les conditions météorologiques sur le secteur de la Vendée, notamment pour relier La Roche sur Yon ne permettant pas de réaliser en toute sérénité la sortie prévue. Un petit tour d’horizon en quête d’un restaurant pouvant accueillir 12 pilotes, seule l’escale à Châteauroux a répondu positivement. Cette nouvelle destination « Châteauroux-Déols » a obligé les pilotes à une préparation au pied levé de la navigation, préparation de la carte au 1/500 000eme, du log de nav, photocopie de la carte VAC, programmation des tablettes…

Visite prévol des avions, passage par la case « essence », embarquement des passagers arrière et des copilotes et enfin mise en route et décollage. Limoges Info sur 140.05, autorisation de transit accordé par la balise VOR de Limoges Lima Mike Golf. Le temps étant calme, pas de souci pour mon copilote à bord du DR400 pour suivre la route sur la tablette, encore mieux qu’un pilote automatique.  Avec un vent léger de sud, à 3000 pieds, on approche les 110 nœuds de vitesse sol.

Après un heure de vol Châteauroux est en vue, piste en service 21, mais au vu du faible vent au sol, le contrôleur aérien propose à tous les avions arrivant de Périgueux une longue finale pour la 03. même avec un léger vent arrière,  3 km de piste est largement suffisant pour poser nos petits avions, en comparaison aux avions commerciaux qui fréquentent régulièrement cette plateforme.

On a même droit à un parqueur et au minibus au pied de l’avion pour nous emmener au restaurant. mais me direz-vous ces services se payent et bien non tout est gratuit à Châteauroux, pas de taxe d’atterrissage, avec en prime un accueil avec le sourire. Encore merci au personnel de cet aéroport pour cet accueil. Il faudrait que bien d’autres plateformes françaises prennent exemple, s’il y a une réelle volonté de re-dynamiser l’aviation légère et le voyage aérien.

La préparation de la navigation à destination de Chateauroux

 

 

 

 

 

 

Emile en pleine préparation de log de Nav

 

 

 

 

 

 

Une partie du groupe au départ de Périgueux

 

 

 

 

 

Le tarmac à Chateauroux

 

 

 

 

 

 

 

Le Tarmac à Chateauroux

 

 

 

Au point d’arrêt Charlie , le décollage d’un avion de ligne

 

 

 

 

 

 

 

Décollage de Chateauroux

 

 

 

 

 

En montée initiale sur la ville de Chateauroux

Cédric au retour de son lacher

Depuis quelques mois Jean-Françoi; notre instructeur,  immortalise les moments importants de l’école de pilotage de L’aéroclub de Périgueux-Bassillac. En l’occurrence c’est le lâcher de Cédric en cette fin d’après-midi. Une date à retenir pour Cédric : le jeudi 12 avril 2018. Ce n’est qu’un petit vol seul à bord de son avion, mais un vol chargé d’émotions et de souvenirs gravés à jamais pour un pilote.

Félicitations à Cédric et à Jean-François. Nous pouvons encourager Cédric qui ambitionne de passer son PPL

Une trentaine de pilotes avait répondu présent à l’assemblée générale annuelle de l’aéroclub de Périgueux-Bassillac. C’est dans une ambiance studieuse que les membres ont participé au compte rendu des activités 2017 de l’association, comprenant toute la partie des formations aéronautiques du Brevet d’Initiation Aéronautique (BIA) à la Licence de Pilote Privé (PPL). Les actions envers les jeunes, comme les activités pédagogiques aéronautiques, ou envers un large public avec les vols de découverte ont été décrites. Les activités des pilotes, comme les différentes sorties club ont été rappelées. Puis, notre trésorier a présenté le bilan financier de l’association, qui grâce à une saine gestion est à l’équilibre. Cette assemblée générale, s’est terminée dans une ambiance conviviale autour du pot de l’amitié et d’une raclette pour certains.

une partie des participants à l’AG

 

 

 

 

 

Un moment laborieux, l’émargement de la feuille de présence

 

 

 

 

 

 

Le président dans l’attente du quorum pour ouvrir la séance

 

 

 

 

 

 

2 pilotes féminines en grande discussion

 

 

 

 

 

 

L’apéritif au club house

 

 

 

 

 

Ces trois là sont toujours du même coté du bar…

 

 

 

 

 

La raclette

 

 

 

 

 

La raclette

 

« Newer Posts - Older Posts »

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :